La blockchain dans le secteur de l'immobilier

La blockchain dans le secteur de l'immobilier

Connue aujourd'hui comme un énorme potentiel de disruption pour les acteurs du secteur immobilier, la blockchain offre dans ce secteur, des perspectives d'innovation porteuses d'un impact très fort à court terme. Puisqu'elle concerne tous les métiers de l'immobilier, elle promet une décentralisation ainsi qu'une transformation de la tenue des cadastres, du marché locatif, des transactions, de l'investissement immobilier et l'exploitation du bâti. Dans cet ordre, la blockchain pourrait améliorer la transparence du marché et assurer la sécurité, la rapidité, et la simplicité des transactions. Dans cette rubrique, nous verrons ensemble l'importance ou l'apport de la technologie blockchain dans le secteur de l'immobilier.

 

La blockchain et le foncier

Puisque les cadastres sont peu fiables et non exhaustifs, la technologie blockchain s'avère être utile. En effet, très utile en ce sens qu'elle permet d'inventorier les terrains et de conserver les informations en toute intelligibilité et sécurité : c'est la garantie du bien répertorié. Cette innovation numérique permet de créer un profil transparent, public et infalsifiable.  

Par ailleurs, déjà en 2016, la Géorgie fut le pays ayant enregistré pour la première fois, les titres de propriété sur une blockchain. Ceci devient viral et nombreux sont ces pays émergents, en particulier ceux de l'Afrique, souhaitent implanter un cadastre sous format blockchain. Et déjà au Ghana, il est possible d'inscrire sur le cadastre de sa ville, son terrain en remplissant un formulaire disponible sur Internet. L’ONG Bitland a développé un système de sauvegarde de données des informations et dont le piratage est quasi-impossible.

Aussi, en Suède, le bureau national de terrains et immobiliers a rendu disponible sur blockchain, les enregistrements relatifs aux titres de propriété. Cependant, seuls les acteurs du marché (propriétaires, banques et agences immobilières) peuvent y avoir accès.

Un peu comme le passage des cases de téléphone fixe au téléphone mobile, bon nombre de pays émergents veulent implanter aussi un cadastre sous format blockchain. C'est plutôt une bonne initiative qui pourrait leur permettre de rattraper le retard sur la tenue de cadastre.

 

La blockchain automatise les transactions immobilières

Tout juste après l'authentification des titres de propriété qui constitue en général une première étape, vient ensuite le moment des transactions. Cependant, retenez qu'il est bien possible aujourd'hui d'acheter en cryptomonnaie, un bien immobilier, et ce, par blockchain.  C'est en effet un moyen qui vise essentiellement les achats internationaux ayant pour but de simplifier aux deux parties, acheteur et vendeur, les démarches transactionnelles, et ce, en toute sécurité et fiabilité. À noter également que la transaction par blockchain est entièrement dématérialisée. 

En Ukraine, un appartement et une maison du Vermont ont été vendus par la blockchain Ethereum et noter que c'est par cette dernière que toutes les transactions ont été gérées. De la mise en contact des deux parties prenantes aux signatures électroniques des contrats ainsi que la validation notariée, tout se fera via la blockchain. Le transfert des titres de propriété se fera par des ”smart contracts”. En effet, ce sont des contrats intelligents qui se déclenchent de façon automatique une fois que bon nombre de conditions mutuellement convenues auront été remplies. Avec la blockchain, c'est la rapidité, la simplicité, la confiance, la transparence et surtout la réduction des coûts. Les critères d'appuis de la blockchain :

  • Vérification de l'authenticité et de l'historique des documents
  • Numérisation des documents
  • Décentralisation des opérations
  • Authentification des titres de propriété 
  • Automatisation des successions
  • Enregistrement des transactions

 

En récapitulatif, retenez que la blockchain est un enjeu de transformation des métiers. Elle permet de simplifier les démarches ou processus de transaction. À noter que les start-up de la blockchain immobilière sont actuellement en plein essor dans les pays anglo-saxons. Néanmoins, il est également possible en France d'acheter un bien immobilier via blockchain mais ceci, quand les notaires le voudront. Il faudrait que les notaires acceptent de voir la blockchain comme un enjeu de transformation et de révolution et non comme un enjeu de suppression des expertises (avocats ou notaire).

 

La blockchain ubérise l'Airbnb

La blockchain, est-elle réservée à l'achat de biens immobiliers? Et bien, la blockchain n'est pas réservé uniquement à l'achat immobilier mais concerne également le marché locatif. La blockchain permet à ce niveau, une gestion locative plus décentralisée et automatisée, moins coûteuse et plus sûre. Elle s'occupe également de la gestion et de l'enregistrement des contrats de location, et ce, de la signature au versement des loyers. Que ce soit la location d'un bureau, d'un espace de coworking ou encore d'une location saisonnière de particuliers à particuliers, elle s'y adapte et gère avec la plus grande sûreté grâce aux “smart contracts”. 

Bien au-delà d'optimiser la gestion des bâtiments et des copropriétés, la blockchain fonctionne comme un classeur qui retrace tout l'historique d'un bâtiment. Elle adopte un processus strict sans faille qui lui permet d'enregistrer, d'accélérer et de partager toutes les informations liées à un bien immobilier à savoir: 

  • Les travaux
  • L'eau
  • L'électricité
  • La peinture
  • Les meubles et d'autres

 

La blockchain favorise l'investissement immobilier

Aujourd'hui, il est maintenant possible d'acheter ou de vendre via ICO, des flux de revenus issus de l'immobilier grâce à la création d'assets immobilier gérer sur blockchain. En effet, c'est une méthode de levée de fonds qui fonctionne par une émission d'actifs numériques. Lorsque le sujet est en phase de démarrage de son projet, il échange ces actifs numériques contre des cryptomonnaies, et ce, sans tiers et avec sécurité : c'est la tokenisation d'actifs immobiliers

Pourquoi des tokens? Et bien, les tokens ou jetons permettent à l'investisseur d'authentifier la possession d'une partie du bien. Pour approfondir un peu plus la clarification, retenons que ce sont des morceaux de propriétés immobilières ou foncières qui sont  échangés par blockchain. Elles servent à mémoriser ou à vérifier les transactions. 

Quel est en réalité l'objectif visé? Le but de tout ceci est de permettre à un bon nombre de personnes désireuses de fluidifier l'investissement immobilier et d'accéder au marché. Ainsi, les petits épargnants pourront aussi avoir la possibilité de se construire un patrimoine immobilier sur mesure à échelle mondiale. Ils n'auront plus à rémunérer de nombreux intermédiaires.  

En gros, l'on pourrait dire que la tokenisation des actifs immobiliers offre la possibilité de faire des transactions inédites à travers des plateformes décentralisées. Il est possible d'échanger des tokens ou actifs sans intermédiaire. C'est un aspect qui révolutionne plus encore, le secteur de l'immobilier et qui par conséquent, favorise son essor.

 

Publié le 04 mai

© Copyright Fundbid 2022 - Tous droits réservés.