Les GAFA, la crypto-monnaie, amis ou ennemis du crédit immobilier ?

Les GAFA, la crypto-monnaie, amis ou ennemis du crédit immobilier ?

Les géants du web tels que Google, Amazon ou encore Facebook sont des concurrents de taille pour certains acteurs de notre société. Certains que l’on n'imaginerait pas forcément, comme les banques. En effet, ces derniers font face à des géants avec beaucoup d’influences, et de nouveaux concepts, comme la crypto-monnaie. 

 

Les GAFA font peur aux banques traditionnelles...

Nul doute que les géants du web souhaitent aller toujours plus loin dans leur projet, et pourquoi pas se faire une place dans les services financiers, et en particulier les produits bancaires, ces éléments étant nécessaires peu importe le contexte et l’actualité de notre société. Si dans certains cas, les GAFA peuvent être vus comme des alliés dans les projets des banques, ils peuvent aussi être de véritables menaces pour les activités bancaires par exemple. 

En effet, les GAFA bénéficient d’une activité visible en ligne, sollicitée par le plus grand nombre et peuvent profiter de cela au détriment d’autres acteurs plus traditionnels de la société. Dans le cas des crédits financiers ou de moyens de paiement par exemple, les GAFA peuvent constituer une véritable menace pour les banques. En effet, ils pourraient avoir l’ambition de proposer à leurs utilisateurs des offres simplifiées et avantageuses directement en ligne. 

Prenons l’exemple d’Apple par exemple, le géant de Cuppertino a d’ores et déjà lancé sa carte de crédit outre Atlantique, en partenariat avec Goldman Sachs certes mais à son effigie toujours. Si celle-ci n’est pas encore arrivée en France, elle fait tout de même de l’ombre à l’établissement bancaire sur qui elle s’est indexée dans la mesure où celui-ci n’est que très peu mis en avant. Apple Card dispose de sa propre interface qui se veut simplifier et pratique d’usage. Pour les utilisateurs, le recours à cette carte offerte par un géant du web est un moyen d’utiliser des services proposés par une marque dont on utilise les produits, et finalement, on risque à l’avenir de retrouver une société disposant d’un monopole puisqu’elle proposerait un maximum de services divers et variés à un client, au détriment d’autres établissements plus spécialisés dans chacun de ces services. 

 

L’avenir des investissements immobiliers avec les GAFA...

Les GAFA, bientôt prêteurs pour des achats immobiliers ?

 

Depuis 2016, Amazon s’est lancé dans les offres de crédits destinées aux étudiants. Le géant du e-commerce propose donc à ces jeunes de financer tout ou partie de leurs études, cette logique pourrait-elle s’appliquer à l’avenir à d’autres secteurs comme l’immobilier ? Rien n'est incertain quant aux projets des nombreux géants du web. Facebook, Amazon, Apple ou un autre pourrait miser à l’avenir sur le côté finance et en venir à proposer des crédits au public. 

Ces géants du web apprécient, en effet, diversifier leurs activités, et si le côté financier a déjà pu les intéresser jusqu’à présent, nul doute que ce genre d’activité puisse les intéresser à l’avenir. Reste cependant à savoir si le choix sera fait de se lancer seul ou s’il consistera à passer des accords avec des banques traditionnelles pour travailler à leurs côtés et bénéficier de leur structure déjà organisée autour de la finance. 

 

La cryptomonnaie, bon ou mauvais filon pour financer votre maison ?

Pour beaucoup, l’investissement en crypto-monnaie constitue un bon filon. Et pour cause, la popularité de la crypto-monnaie ne cesse d’augmenter, mais celle-ci pourrait-elle un jour vous permettre de financer le bien immobilier de vos rêves ou même d’augmenter votre apport personnel en vue d’une demande de prêt immobilier, voire même vous permettre de régler chaque mois vos mensualités de crédit ? 

Si pour l’heure, cet investissement semble rentable, la pratique liée à l’immobilier reste marginale, en France et effectivement, mieux vaut prendre des pincettes puisque ces monnaies virtuelles restent très volatiles. En termes de prise de risques et de taux d’endettement, les probabilités ne sont donc pas vraiment bonnes, bien que certaines crypto-monnaies semblent très prometteuses.

Il est à noter qu’au fil des années, et face à l’évolution des crypto-monnaies, celles-ci deviennent encadrées et notamment imposables, en tant que détenteurs de crypto-monnaies, vous êtes soumis au régime fiscal des bénéfices non-commerciaux si vous procéder à un achat et une revente de crypto occasionnelle. Si vos investissements sont plutôt réguliers, alors c’est le régime des bénéfices industriels et commerciaux qui s’impose à vous. Finalement, une chose est certaine, si vous pensiez investir dans de la pierre grâce à la flambée du Bitcoins, soyez sûrs de vos plans avant de signer ! 

 

Publié le 27 avril 2021

© Copyright fundbid 2021 - Tous droits réservés.